top of page

Jury et mentor.e.s

Jury et mentor.e.s

Valérie Bergeron
 

Directrice générale et artistique de la SACEF et Jury des auditions 

Passionnée par le développement de carrière, de projets artistiques et d'organismes culturels, Valérie travaille auprès de jeunes artistes de la chanson depuis 2002 pour soutenir leur art, encourager leurs démarches et offrir les meilleurs outils possible pour les faire rayonner ici et ailleurs. Son parcours professionnel, qui comprend notamment la gérance d’artistes, la programmation de spectacles, la représentation et le développement d'organismes culturels lui ont permis d’approfondir ses compétences entrepreneuriales et humaines.

Aujourd'hui, elle reprend fièrement la direction générale et artistique de la Société pour l'avancement de la chanson d'expression française pour poursuivre et enrichir la mission de l’organisme en offrant un accompagnement privilégié à celles et ceux qui désirent et qui choisissent de faire carrière dans la chanson francophone.

Valérie_WEB_filigrane-1857_edited.jpg

Brigitte Saint-Aubin

Jury des auditions et mentore des quarts de finale

Brigitte Saint-Aubin est une artiste multidisciplinaire : autrice compositrice interprète, comédienne, metteure en scène, directrice artistique et mentor en écriture et en interprétation depuis plusieurs années. Son premier album « être » a remporté le prix de la relève au Canadian Folk Music Awards et depuis, elle compte 4 albums à son actif. Artiste talentueuse, elle œuvre dans toutes les sphères du milieu artistique québécois et aime unir les différents types d’expressions artistique.


De son dernier album « Design Intérieur », elle a tiré un récit musical solo qui a été présenté au Théâtre des Écuries et chez DUCEPPE en 2021. Elle a travaillé à la mise en scène de plusieurs spectacles (Luc de Larochelière, Yves Desrosiers, Ramon Chicharon, Caroline Savoie, Sébastien Lacombe, etc.) à la direction artistique (Marc Hervieux, les frères Painchaud, etc). Comme comédienne, on a pu la voir, entre autres dans District 31, 30 vies et Mémoires vives et bien d’autres productions télévisuelles et cinématographiques.


Elle est présentement en tournée avec le spectacle « Vanishing Mélody » des Ballets Jazz de Montréal, créé autour des chansons de Patrick Watson, dans lequel elle interprète le rôle titre ainsi que le spectacle « TOM, 15 courts films inspirés de 15 chansons de Tom Waits » pour lequel elle est conceptrice et interprète.

NB_photo-2022_edited.jpg

Jipé Dalpé
 

Jury des auditions et mentor des quarts de finale

Depuis la sortie de son premier album Les préliminaires en 2008, Jipé Dalpé n’a pas chômé. Il a promené ses chansons à travers le Québec et sur les routes d’Europe, en plus d’assurer pendant deux ans toutes les premières parties de Vincent Vallières et celles du spectacle Nous de Daniel Bélanger. Il avait alors déjà à son actif celles de Mara Tremblay, Louise Forestier, Loco Locass, Dumas, Les Trois Accords, Thomas Dutronc (France) et Miossec (France), pour ne nommer que celles-ci. Il a également présenté son spectacle dans plusieurs festivals de renom comme Les Francofolies de Montréal, Coup de cœur francophone, Montréal en lumière, le Festival des Montgolfières, La Fête du Lac des Nations et Aurores Montréal (Paris). Cette très belle visibilité lui a permis de continuer de sculpter son art et de partager ses chansons avec un public toujours plus nombreux.


Gagnant de plusieurs prix et concours (Prix du Mérite Estrien 2012, Granby, Petite-Vallée, Cégeps en spectacle, Cégeps Rock, etc.), Jipé Dalpé est un artiste talentueux, complet et multi-instrumentiste (guitares, voix, trompette et flugelhorn). En 2016, ICI Radio-Canada le classait d’ailleurs parmi les meilleurs 10 trompettistes au Canada! L’auteur-compositeur-interprète est également incroyablement versatile: musicien accompagnateur, réalisateur, collaborateur très en demande sur scène comme sur disque (Vincent Vallières, Les Trois Accords, Karim Ouellet, Claude Dubois, Patrice Michaud, Marjo, Daniel Boucher, Sylvie Paquette, Stefie Shock, Edgar Bori, Tricot Machine, etc.). Le milieu artistique fait aussi appel à lui pour la mise en scène et la direction artistique de différents projets et évènements: série de spectacles au Monument-National, festival La ChantEauFête de Charlevoix, Les Mountain Daisies, Isabelle Boulay, Les sœurs Boulay, Marie-Pierre Arthur, Daniel Lavoie, Marc Hervieux, Bruno Pelletier, Pascale Picard, Sophie Pelletier, Saratoga, Raton Lover, etc.

 

Il était de retour en 2019 avec son troisième album Après le crash, hautement salué par la critique. Plus rock, direct et incisif que ses disques précédents, tout en gardant ce qu’il faut de subtilité et sensibilité, l’album a été réalisé par Jean-François Lemieux à l’exception de 3 pièces co-réalisées par Ariane Moffatt. Olivier Langevin, Marie-Pierre Arthur, François Lafontaine et Pierre Fortin se sont ajoutés à cette équipe musicale de feu où la trompette et les arrangements de cuivres ont occupé comme à leur habitude une place de choix.


Jipé travaille présentement sur un mini-album à paraître à l’automne 2022, dont a déjà été dévoilé le premier extrait « Sans fil ». Est également paru au cours de la dernière son film musical intitulé « À l’ombre du crash ».


Enfin, en parallèle de sa carrière musicale, Jipé est également professeur d’Interprétation scénique et de Gestion de carrière à l’École nationale de la chanson depuis 2016 en plus d’offrir des ateliers d’écriture, de mise en scène et d’interprétation scénique depuis plus de dix ans.

NB_Jipé Dalpé_edited.jpg

Amélie Mandeville
 

Jury des quarts de finale et mentore des finalistes

Professionnellement active dans le milieu musical québécois depuis 2003, on a pu voir Amélie Mandeville s’illustrer en tant que musicienne accompagnatrice, principalement bassiste et choriste, auprès d’une multitude d’artistes protagonistes et ce, sur scène et en studio. Dans les 5 dernières années, elle ouvre son éventail disciplinaire et se lance dans l’écriture, la composition, la réalisation, l’arrangement et la production de ses propres chansons. Ce cheminement l’a récemment mené à partager son expérience pour d’autres projets à titre de réalisatrice d’album et de directrice musicale.

NB_Amélie_edited.jpg

Belle Grand Fille
 

Jury des quarts de finale et mentore des finalistes

En équilibre entre l’intime et l’immense, Belle Grand Fille écrit des chansons. L’artiste originaire du Lac-St-Jean se démarque en 2018 en remportant la grande finale du concours Ma première Place des Arts et fait paraître l’année suivante son premier EP Maille par maille, réalisé par le contrebassiste Mathieu Désy. Le mini-album reçoit un accueil chaleureux et permet à l’autrice-compositrice-interprète de tourner au Québec et en France. La même année, Belle Grand Fille participe aux chemins d’écriture de Tadoussac où elle rencontre l’artiste acadien P’tit Belliveau. Ce dernier l’invite à collaborer sur son long jeu Greatest Hits Vol. 1 à titre de choriste.


En 2020, Belle Grand Fille rejoint la maison de disques L-A be et fait paraître son premier album complet Nos maisons en mars 2021. Cet opus reçoit une nomination au Gala de L’ADISQ 2021 dans la catégorie «Album de l’année – Adulte contemporain», au GAMIQ 2021 dans les catégories « Révélation de l’année» et «Album Pop de l’année» et au Canadian Folk Music Awards 2022 dans la catégorie «French Songwriter of the Year».

Belle Grand Fille travaille actuellement sur son deuxième long-jeu qui paraîtra à l’automne 2023.

NB_Belle grand fille - Jean Philippe Sansfaçon_edited.jpg

Michel-Olivier Gasse

Jury des quarts de finale et mentor des finalistes

Michel-Olivier Gasse est musicien et auteur. Bassiste et proche collaborateur de Vincent Vallières depuis toujours, il forme également le duo Saratoga avec sa femme, Chantal Archambault. Au printemps 2022, il publie son troisième livre, Histoires analogues, chez StationT, qui fait suite à De Rose à Rosa et Du cœur à l’établi (Tête première).

PhotoGasseNB_Simon Bélanger_edited.jpg

Sophie Galichon

Jury de la demi-finale

Sophie œuvre dans le milieu musical depuis plusieurs années à titre d'artiste. 


Depuis maintenant 3 ans, elle travaille pour l'agence de promotion Nat Corbeil, au pistage radio et aux relations de presse pour plusieurs artistes autant émergents que bien établis. Entourée d'une équipe de passionnés, elle participe à la mise en marché de plusieurs projets musicaux, incluant entre autres Vincent Vallières, Fuso, Sarahmée, Ariane Moffatt, Patrice Michaud et Patrick Watson.


L'agence Nat Corbeil a remporté le Félix pour l'équipe de relations de presse en 2019, 2021 et 2022 au Gala de l'industrie de l'ADISQ.

Photo Sophie Galichon.jpg

Fany Rousse

Jury de la demi-finale

Directrice générale et artistique : 


C’est la fille de l’idée qui a germée. C’est elle qui défriche la terre, qui plante des semences et qui cueille l’étincelle, à grandeur de la province. C’est la visionnaire, l’audacieuse qui a la foi. La mélomane, celle qui va, qui prend les devants pour vrai, un spectacle à la fois. 

Diplômée depuis 2014 en Insdustrie du spectacle et en Gestion de carrière artistique, Fany Rousse est aussi retournée sur les bancs d’école durant la pandémie pour y faire son cours en Sonorisation et enregistrement studio au Campus Notre-Dame-de-Foy. (CNDF)
 

Fany Rousse_NB.jpg

Étienne St-Laurent

Jury de la demi-finale

Œuvrant dans le secteur culturel depuis une vingtaine d’années, Étienne St-Laurent a entre autres occupé la direction générale du Théâtre de la Ligue Nationale d’Improvisation (7 ans) et du Festival Vue sur la Relève (5 ans) dont la programmation est composée d’artistes en début de carrière évoluant en arts vivants.

Diplômé des HEC au DESS en Gestion des organismes culturels, il occupe depuis l’automne 2022 le poste de Coordonnateur du développement artistique de la SODECT, l’organisme qui gère entre autres le Théâtre du Vieux-Terrebonne.
 

Étienne St-Laurent -NB.jpg

Félix Dyotte

Mentor des finalistes

Musicien et auteur-compositeur depuis l'âge de quinze ans (The Undercovers, Chinatown), le montréalais Félix Dyotte se dévoile d’abord au grand public en 2015 avec un premier album homonyme, puis en 2017 avec son deuxième effort solo « Politesses », tous deux salués par la critique. En 2021, Félix Dyotte nous plonge une fois de plus avec son dernier album «Airs païens», sur le lit défait de deux époques; entre la chanson française d’hier et l’indie-pop d’aujourd’hui. Avec ce style assumé qui lui est propre, le timbre grave de sa voix et ses images sensibles superposées à des mélodies entêtantes, la réputation de l’artiste, deux fois en lice pour le prix Félix Leclerc, n’est plus à faire.  
 
Prisé pour l'éloquence de sa plume (Prix de la chanson Socan 2020) et ses fins arrangements, Félix Dyotte a trois albums à son actif et collabore au fil des décennies à d'innombrables projets et albums (Pierre Lapointe, The Stills, Jean Leloup, Salomé Leclerc, Evelyne Brochu). Avec son timbre grave et ses mélodies entêtantes, la réputation de l’artiste n’est plus à faire.

Félix Dyotte_500_V2.jpg

Jenny Salgado

Mentore des finalistes

Jenny Salgado est une auteure-compositrice-interprète québécoise d’origine haïtienne. Elle est membre fondatrice du groupe phare Muzion, pionnier du Hip Hop au Québec, qui a sorti 2 albums sous l’étiquette Sony/BMG dont « Mentalité Moune Morne » considéré comme l’un des meilleurs albums québécois des 50 dernières années.


Elle oeuvre aussi en solo dans un univers musical d’inspirations très éclectiques passant entre autres des racines de la musique noire africaine, au blues, au rock, à l’electro, à la musique pop, la musique française ou au Hip Hop expérimental, pour ne citer que celles-ci. Elle est considérée par plusieurs (Le Devoir, La Presse, Le Châtelaine, Les grandes dames de la musique haïtienne…) comme l’une des femmes ayant marqué l’histoire de la musique au Québec et comme l’une des femmes les plus importantes de l’histoire de la musique haïtienne. Respectée aussi pour son engagement social, elle est couramment appelée à s’exprimer sur différentes tribunes socio-politiques et culturelles, que ce soit à travers les prises de parole, l’écriture de chroniques dans les journaux, les collaborations à plusieurs livres et magazines, la poésie et les coups de gueule à la radio, ou les rencontres et les conférences.


Alors qu’elle se fait également auteure et/ou compositrice pour d’autres artistes, ses textes et sa musique sont étudiés dans plusieurs universités à travers le monde qui l’invitent sur place pour donner des cours et atelier sur l’écriture, la langue et la musique. Elle donne entre autres des cours sur l’urbanité de la langue française dans l’Art, dans les universités américaines.


Après avoir tourné partout aux Amériques, en Europe et en Afrique puis avoir été récompensée au Canada par 2 prix Félix au Gala de l’ADISQ, 1 prix Miroir, 1 prix Mimi et une nomination aux Much Music Video Awards, Jenny se fait aussi reconnaître pour son originalité et sa signature singulière comme compositrice de trames sonores pour plusieurs films, documentaires et pièces de théâtre dont, par exemples, celle du documentaire On me prend pour une chinoise sur l’adoption en Chine où elle mélange musique urbaine américaine et musique chinoise, celle du film Scratch en 2016 pour lequel elle est nominée au Gala du cinéma québécois et remporte le prix du Canadian Screen Award à Toronto pour le “Best original song” et celui du CIMM à Chicago pour “Best original score”, celle de la pièce Accompagne-moi, invitée au Festival d’Avignon en 2019, celle du film Kenbe la produit par l’ONF qui remporte le “Prix du public” aux RIDM en 2019, la musique originale de la série Fille de tueur sortie en 2021 sur Canal D ou la trame sonore de la pièce King Dave produite par Duceppe, qui a connu un énorme succès en salles en 2021et à travers laquelle la musique se démarque.


Après avoir animé l’émission Nouveaux Sons cet été sur les ondes de Radio-Canada puis avoir signé la musique du docu Koromousso à Toronto qui sortira en 2023, Jenny travaille en ce moment sur la musique d’un documentaire coup de poing sur l’élaboration du mouvement Black lives Matter au Québec. Elle fait aussi partie du comité scientifique du Musée de la Civilisation qui présentera deux expositions en 2024, l’une sur l’histoire du Hip Hop au Québec, l’autre sur l’histoire du spectacle musical au Québec.

Jenny 2021 NB.jpg

Myëlle

Mentore des finalistes

L’autrice-compositrice et interprète francophone Myëlle est issue d’une formation classique en chant, en violoncelle et en art dramatique. L’artiste se démarque par la richesse et la sensibilité de son interprétation. C’est en 2009 que l’identité artistique de Myëlle se dévoile lors de son passage au Festival International de la chanson de Granby, puis aux Francouvertes. C’est à l’été 2010 qu’elle brille de tous ses feux au Festival en chanson de Petite-Vallée où elle remporte six prix dont la Chanson primée SOCAN pour J’ai trop parlé ainsi que le coup de cœur du public Hydro-Québec. En 2014, Myëlle propose un premier EP intitulé Chéri qu’elle réalise en collaboration avec Antoine Gratton.


Depuis une quinzaine d’années, l’artiste s’impose sur la scène montréalaise dans différents projets musicaux comme multi-instrumentiste tant sur disque qu’en tournée. Elle accompagne particulièrement Coeur de Pirate, Tire le Coyote, Kandle, Beyries, Richard Séguin, Chantal Archambault, Amylie et le groupe Galaxie. Mentore culturelle pour Passeurs de rêves, directrice artistique d’Une chanson à l’école et formatrice en interprétation notamment au Camp chanson de Petite-Vallée, Myëlle participe à la culture de la chanson francophone de bien des façons.


C’est avec les bourgeons du printemps 2020 que l’album Enchantée fait son apparition, accompagné de cinq vidéoclips. Myëlle partage la réalisation avec Pierre Fortin et s’entoure de Ghyslain-Luc Lavigne au son et d’Éric Morneau aux images des cinq vidéoclips qui accompagnent les pièces. Myëlle propose un album sentimental où elle se livre entièrement, tout naturellement. On y retrouve l’effet planant des synthétiseurs, des rythmes qui font danser et l’ambiance magnétique de la pop. Sa poésie lucide et sa voix vaporeuse nous touchent inévitablement. Actuellement dans la création d’un spectacle étonnant, l’artiste célèbre ses chansons dans une mise en scène élégante éclairant un puissant choeur de femme et toute la chaleur humaine entre l’ombre et la lumière.

presse Myëlle NB.jpg
bottom of page